samedi 8 novembre 2014

Chronique: Rouge Rubis



Auteur: Kerstin Gier
Edition: Milan
Pages: 337

Elle est le Rubis, la douzième, l'ultime voyageuse. Avec elle, le Cercle est refermé, le secret révélé.
Un secret qui remonte à la nuit des temps.

Gwendolyne a 16 ans. Elle vit à Londres. Vie normale, scolarité normale dans une grande école privée, famille normale, en apparence… Car cette famille a un secret : certaines filles sont porteuses d’un gène qui leur permet de voyager dans le temps. Le premier tome d’une trilogie exceptionnelle. Une histoire qui mêle délicieusement trois thèmes : l’adolescence, l’amour et le fantastique.

Mon avis

Il trainait depuis un long moment dans ma PAL et je regrette de pas l’avoir sorti plus tôt ! Ma meilleure amie m’en a énormément parlé car bien sûr avant que le film mette en avant le livre, il était paru depuis déjà trois ans. Rouge Rubis est comme son titre l’indique un véritable joyau pour moi.

Dès le début ce cours résumé de la quatrième de couverture m’intriguait énormément. Je trouvais le concept de voyager dans le temps très original car  il n’y a pas énormément de livres qui traitent de ce sujet qui plus est dans la jeunesse. J’avais peur que ce soit niais mais en fin de compte pas du tout !

Le style de l’auteur n’a rien de particulier en soi mais c’est clair,  limpide et parfois addictif. La mise en place de l’intrigue est très ingénieuse. J’ai vraiment été bluffé par moments. Le thème de voyager dans le temps n’est pas si évident et au début j’avais un peu peur que l’auteur se mêle les pinceaux mais non ! Le livre ne fait que 337 pages alors l’auteur de me que des passages importants, on ne s’ennuie jamais ce qui pour ma part est un grand plus !

Les personnages de l’histoire sont très attachants. On se met très vite à la place de Gwendolyne car finalement c’est une personne comme tout le monde qui n’a jamais rien demandé à personne. J’ai adoré son évolution. Sa meilleure amie Leslie  m’a fait énormément rire. Tous les personnages sont très bien construits et chacun apportent quelque chose à l’histoire. Ils ne font pas tous l’unanimité et j’aurais bien voulu aller donner une bonne gifle à certains. La frontière du bien et du mal n’est pas vraiment définie, on ne sait jamais à qui faire confiance ou non ce qui ajoute du piment à l’histoire.

Je ne cache pas que l’on devine assez facilement la trame de l’histoire  car dès le début j’ai compris la plus grande révélation du livre mais cela n’a en rien gâché ma lecture. Le tout est très mystérieux et on n’obtient malheureusement pas toujours les réponses à nos questions.

Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai énormément apprécié ma lecture. Je vous le conseille fortement et je me réjouis de pouvoir me jeter sur ce deuxième tome dès que j’en aurai l’occasion !

Ma note : 8/10